Archives par étiquette : équilibre des temps de vie

Egalité professionnelle femmes-hommes : la carotte ou le bâton ?

Oui le décret du 18 décembre 2012, dont on parle beaucoup ces dernières semaines ! vient renforcer les obligations des entreprises pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (1)
Oui la loi a prévu des pénalités financières à l’encontre des entreprises (2) Mais le rapport que l’IGAS vient de remettre à Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes, souligne le fait que ce dispositif est peu ou pas appliqué…
Alors que faire ? Peut-être suivre  les deux pistes d’action prioritaires retenues par ce rapport sur la base d’une comparaison avec trois autres pays : la Belgique, le Québec et la Suède.

1° Approfondir la question des inégalités de rémunération entre les femmes et les hommes
Ces inégalités sont hélas bien souvent structurelles : ségrégation sur le marché de l’emploi tant horizontale (certains secteurs ou métiers « réservés aux hommes »)  que verticale (difficulté pour les femmes d’accéder aux postes de direction) ; sous-rémunération des fonctions majoritairement féminines, inégale répartition des temps partiels (« choisis »… ou non par les femmes)…
Les pistes pour y remédier :
– identifier les facteurs de ces écarts au sein de chaque entreprise
– développer des outils d’autodiagnostic
– réduire les inégalités dans les parcours de carrière en créant des parcours de formation et d’accompagnement pour permettre aux femmes d’accéder plus facilement aux postes à responsabilité

2° Faire de la conciliation vie professionnelle-vie personnelle une politique à part entière
– créer pour les entreprises des outils de GRH : guide parental, outil d’auto-diagnostic, espaces de réflexion collective
– favoriser  la flexibilité des temps de travail : les besoins ne sont pas les mêmes tout au long de la vie professionnelle
– favoriser une meilleure répartition des congés parentaux entre les deux parents

Créer et favoriser le dialogue sur ces sujets est aussi un moyen pour l’entreprise de mettre en avant sa responsablité sociale et sociétale et de se positionner comme employeur attractif et responsable. Et pas seulement dans la crainte de pénalités !

Pour télécharger le rapport complet  : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000033-la-politique-d-egalite-professionnelle-en-france-elements-de-comparaison-avec-le

(1) Le  nombre minimal de domaines d’actions en matière d’égalité hommes-femmes que les accords collectifs et les plans d’action doivent retenir est désormais de 3 pour les entreprises de moins de 300 salariés et de 4 pour les entreprises de plus de 300 salariés, et ce parmi les domaines suivants :  l’embauche, la formation, la promotion professionnelle, la qualification, la classification, les conditions de travail, la rémunération effective, l’articulation entre l’activité professionnelle et l’exercice de la responsabilité familiale.

(2) L’absence d’accord ou de plan d’action pour les entreprises de plus de 50 salariés est sanctionnée par une pénalité financière pouvant aller jusqu’à 1% de la masse salariale. Ce dispositif, prévu par la loi du 9 novembre 2010, est entré en vigueur par décret du 1er janvier 2012.

 

Envie de changer ? Nos bonnes résolutions pour 2013

Vous aussi, vous avez fini l’année 2012 le nez dans le guidon, vous êtes sous la pression de vos objectifs, vous avez un peu perdu de vue votre projet de vie… Il est temps de penser à vous ! Voici nos conseils pour vous y aider.

Règle n°1 : prendre le temps

Vous n’avez jamais le temps ? Prenez-le… Quelle part de votre temps consacrez-vous aujourd’hui à vos loisirs préférés, à vos proches, voire à ne rien faire ? Dans votre journée de travail, vous ménagez-vous des plages sans rendez-vous et sans interruptions extérieures pour réfléchir sur des projets de fond ? Comment organisez-vous votre agenda ? Et si vous vous posiez simplement la question au début de chaque journée : comment réussir ma vie aujourd’hui ?

Règle n°2 : se donner des permissions

Les personnes en situation de stress professionnel intense sont confrontées à un mal très répandu dans nos entreprises : l’obligation d’entreprendre tout ce qu’elles peuvent entreprendre et de le réussir. Il faudrait toujours être au top, gagner, ne jamais échouer… Or il y a un équilibre à respecter entre deux priorités : « il faut » et « j’ai envie ». En analyse transactionnelle, « il faut » est la voix intérieure du Parent, « j’ai envie » est la voix intérieure de l’Enfant. Les deux sont nécessaires ! Pour nous aider à arbitrer, une troisième voix « intelligente » en nous, celle de l’Adulte, nous « donne la permission » de faire des compromis. Ecoutons-la !

Règle n°3 : prendre du recul sur sa trajectoire professionnelle

Vous avez ce qu’on appelle un « beau parcours » professionnel, riche d’opportunités et de promotions. Ou bien vous avez dû quitter récemment une société à laquelle vous étiez attaché et vous vous sentez un peu perdu. Ou encore, après un beau diplôme et une première expérience
réussie, vous vous demandez si vous avez bien choisi la bonne voie… Il est toujours le bon moment pour prendre du recul et se poser les bonnes questions. Un bilan professionnel accompagné d’une aide à la construction (ou la reconstruction) du projet professionnel peut vous y aider.